La Gazette de la E-démocratie
    

[ Accueil ]    [ Actualité ]    [ Articles ]    [ Brèves ]    [ Gazettes ]    [ Partenaires ]    [ Glossaire ]
[ Nous contacter ] 



               Sommes-nous libres lorsque nous utilisons des moteurs de recherches ?

    
Internet, avec ses milliards d’informations, est devenu au fil des années une véritable et énorme base universelle de la connaissance et du savoir.
    
Toutefois, pour pouvoir exploiter cette énorme quantité d’informations, l’internaute doit quand même faire appel à son esprit d’analyse pour ne sélectionner que les informations et/ou les documents qui lui semblent pertinents par rapport à son besoin réel.

Comment fonctionne un moteur de recherche
    
Les moteurs de recherche proposent plusieurs types d’outils de recherches dont la plus utilisée est celle par mots clés, cette solution consiste à choisir les deux ou trois mots significatifs correspondants au mieux à la question que l’on se pose.
    
Il faut bien comprendre que, pour le moteur de recherche, ce sont les mots les moins fréquents et les moins usités qui sont considérés comme significatifs.
    
Pour mieux comprendre la difficulté devant laquelle se retrouve à la fois le moteur de recherche et l’internaute, il faut garder en mémoire qu’en moyenne chaque interrogation porte sur plusieurs milliards de pages web que le moteur de recherche doit repérer et, surtout, isoler en quelques dixièmes de secondes.
    
A contrario, l’internaute n’a pas un temps infini pour les consulter, cela explique pourquoi plus de 90% d’entres eux ne regardent pas au delà de la première page des réponses proposées par le moteur de recherche …
    
On comprend donc bien la divergence des impératifs entre le moteur de recherches, dont l’objectif est de mettre à disposition de l’internaute un maximum de pages de la toile, et les internautes qui ne peuvent consulter qu’un petit nombre d'informations, donc de pages, à chaque requête.

De plus en plus de liens commerciaux …
    
Le développement des boutiques sur le web et du E-commerce en général fait que de plus en plus les réponses à une recherche sur la toile, via un moteur de recherche, sont de type commerciales.
    
Outre le fait que cela ne correspond pas toujours à ce que l’on peut attendre, chaque internaute est en droit de se demander pourquoi telle entreprise est citée en premier et que telle autre se retrouve en dixième page …

Sommes-nous des consommateurs libres ?

    
Par une telle classification de l’information on oriente largement les internautes et chacun est en droit de se poser cette simple question : Qui décide de l’ordre du classement et, surtout, peut-on acheter le fait d’apparaître en première page d’un moteur de recherche ?
    
Il faut savoir que Google a longtemps utilisé une indexation principalement basée sur l’indice de popularité du site en ajoutant à ce premier critère les différents sites qui ont payés pour apparaître, on était donc en droit de se demander si un site cité sur la première page était un site populaire ou un site commercial qui avait payé sa place.
    
Au fil des années, Google à constaté que la notion de site populaire était totalement faussée car le site étant toujours affiché dans les premiers, il était mécaniquement toujours parmi les plus consultés ...
    
Pour remédier à cela Google à lancé en 2011 Panda, une nouvelle version du moteur de son moteur de recherche.

La prudence reste de mise

    
Performants et simples à utiliser, les moteurs de recherche nous mettent tout internet à porté d’un simple clic.
    
Toutefois, cette simplicité ne doit pas nous faire perdre de vue que chacun d’entre nous se doit d’utiliser ce qui le différencie fondamentalement de la machine, son sens critique.
    
Ainsi, comme avec tous les systèmes qui veulent se substituer à l’homme, le moteur de recherche n’est qu’une simple machine qui met à notre disposition beaucoup d’informations qu’il nous faut avant tout bien analyser avant de les accepter en l’état.

Quelques trucs et astuces pour mieux utiliser un moteur de recherche
    
Il ne faut pas hésiter à soumettre une requête à plusieurs moteurs de recherche et à des moments différents de la journée, cela permet de constater que près de 30% des réponses ne sont pas les mêmes.
    
Bien que chacun d’entre nous utilise souvent le même moteur de recherche, il faut regarder de plus près comment il fonctionne vraiment afin d’obtenir des résultats plus précis et, avant tout, plus pertinents tout en évitant quelques éventuels désagréments.
    
Et surtout, dans tous les cas, il faut toujours privilégier un mode de recherche avancée lorsque l’on désire traiter des sujets assez précis ou très pointus.

Quand l’homme vaut mieux que tous les moteurs de recherches du monde ...
    
Lorsque l’on n’arrive pas à trouver une réponse, il ne faut pas hésiter à utiliser les moteurs de recherche humains, c’est à dire les forums spécialisés.
    
Il ne faut pas hésiter non plus à faire une recherche dans une autre langue si les notions ou les mots y sont plus précis.
    
Enfin, et surtout, ne croyez pas aveuglément tout ce qui est écrit sur internet …
    
(c) Gilles de Chezelles
L'auteur joint la pratique aux idées en apportant des solutions de sécurisation et en créant des espaces de confiance au travers de l'association AeSigne (Association européenne de la sécurisation des échanges dématérialisés et de la signature électronique (www.aesigne.eu)), de la plate-forme de dématérialisation des marchés publics E-Jal (
www.e-jal.com) ainsi que d'une galerie d'échange pour les projets innovants (www.privatepatent.com).


              
<< Article précédant
             .....           < Liste des articles >             .....           Article suivant  >>


Publication gratuite, La Gazette de la E-démocratie peut être librement diffusée, n’hésitez donc pas à diffuser les liens permettant de la consulter et/ou de la télécharger.

© 2012 - 2018    La Gazette de la E-démocratie   &   Les Editions de la Gazette         --          Mentions légales